Sous le masque de l’Arlequin d’Alex Saeba – Chroniques

Sélection
Littérature noire

Sous le masque de l’Arlequin

Auteur : Alex Saeba
Editeur : Autoédition – 566 pages –
Genre : Thriller psychologique

Quatrième de couverture :

L’Arlequin est un fantôme, un tueur à gages capable d’échapper à tous les radars. Il est pour le directeur du FBI le mieux placé pour protéger une petite fille innocente de l’organisation criminelle qui la recherche.

Mais comment convaincre ce renégat de travailler pour le gouvernement ? L’argent sera-t-il un argument suffisant ? Le mercenaire sera-t-il touché par le destin de cette orpheline ? Sera-t-il sensible à la grâce présidentielle qu’il lui offre en échange ?

Patrick Isaac l’espère de tout cœur, car sans l’aide de cet homme la vie de la jeune Elora ne tiendra qu’à un fil… celui qui la conduira indemne au procès contre le meurtrier de ses parents…

Avis des jurés de la catégorie

Alex Saeba décrit magnifiquement les relations entre tous les protagonistes et nous gratifie de passages d’une très grande puissance émotionnelle à laquelle il est difficile de résister.

JML38

Les personnages sont donc la force de ce roman. Le récit est largement axé sur leurs relations et leurs sentiments respectifs. Trop peut-être. En tout cas au détriment de l’intrigue qui passe au second plan.

Agnès de Lisez du polar

Bien qu’au départ je me sentais un peu perdue car je devinais un passé à cette petite fille : il me manquait certaines informations. En me renseignant, je découvre que ce roman est la suite de « Tombée du ciel » et fait partie d’une série de 7 tomes.

Valérie de DragoLeelooLit

On a de longs passages qui nous font sortir du côté thriller et basculer limite dans de la littérature blanche voir de la romance ; ça met l’intrigue principale au second plan.

Corinne, alias Dame Couette

La psychologie des personnages est parfaitement rendue, on a vraiment l’impression d’entendre la petite fille penser. le fil conducteur de l’histoire est clair (même si on ne comprend pas toujours les références à un passé évoqué dans le tome 1) et, malgré son côté fantastique, reste parfaitement cohérent.

Lire, Ecrire et Partager

L’intrigue est haletante mais à mon sens la richesse de ce bouquin, ce sont les personnages. Ils sont très travaillés, on partage leurs peurs, leurs failles, leurs forces.

Karine Harry Bouquinent

un roman assez plaisant, plutôt à classer dans la romance que dans le noir, d’une autrice qui, bien soutenue, pourrait avoir un avenir littéraire intéressant.

Dominique

Ce livre à bien faillit être pour moi un coup de cœur, mais il m’est manqué des éléments qui je suppose se trouvent dans le préquel, j’attendais des réponses jamais trouvées, ce qui a causé un sentiment de frustration.

Sand et c’est tout

L’expression des sentiments des personnages est très bien retranscrite et m’a touché, notamment cette fin … Les descriptions sont d’un régal tellement elles sont immersives.

Anaëlle du blog : Parenthèse littéraire

Ce livre était plaisant, jusqu’à ce qu’il y ait ces choses qui m’ont gêné dans ma lecture. Plus le fait que je cherchais à lire de la littérature noire, et que j’ai été un peu décontenancée par au final ce que j’ai lu.

KoalaVolant du blog : KoalaVolant Chronicles

C’est un livre que je verrai volontiers adapté en film. On navigue entre meurtres, suspense, complots, pouvoirs surnaturels.

Fabienne du blog Les Avis Livresques de Fleur

En refermant ce livre, je crois pouvoir dire que l’histoire est assez inclassable. Ce roman noir se définit par ce qu’il n’est pas : ni roman d’espionnage, ni histoire paranormale, ni romance pétrie de bons sentiments, ni récit érotique, il emprunte néanmoins à des degrés divers à tous ces genres à la fois.

Murielle du blog Les mots entrelacés

Ce qui m’a frustrée, c’est qu’on ne suit vraiment pas d’enquête, à la fin je vois plus ce roman comme une histoire de famille sur fond de thriller 🤔

Chloé de thrillarhist

Bien qu’agréable à lire et le fait que j’ai été bouleversée par l’histoire, je suis frustrée. Frustrée de ne pas avoir eu toutes les cartes en main dès le départ et donc d’avoir attendu des réponses qui finalement ne sont pas venues.

Maria-Madalena de L’Âme des mots

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.