Pour tuer d’Amandine Lerat – Chroniques

Sélection
Littérature noire

La nuit est le meilleur moment de la journée
Tome 1 : Pour tuer

Auteur : Amandine Lerat
Editeur : Autoédition – 412 pages –
Genre : Roman policier

Quatrième de couverture :

Si vous vous attendez à lire un polar classique, vous risquez d’être surpris. Ici, vous ne résoudrez pas une mais plusieurs enquêtes policières, en suivant le quotidien mouvementé de l’enquêteur Charlie Myers.

Des skieurs retrouvés empoisonnés sur des télésièges, un septuagénaire étranglé, des médecins qui tombent comme des mouches. Imaginez ces crimes comme la toile de fond d’une histoire plus personnelle, d’un passé douloureux et de secrets inavouables.

Car bien que Charlie apparaisse comme un policier lambda, il mène une double vie qu’il ne peut voir démasquée sous aucun prétexte, au risque de perdre les deux.

Avis des jurés de la catégorie

Voici enfin le moment où le rencard du “speed-dating” se transforme en découverte, plus en profondeur, plus en intimité.

Karine Harry Bouquinent

L’écriture est fluide, facile à suivre, les thèmes abordés sont la différence et le regard de la société dessus, et aussi les répercussions des traumatismes de l’enfance.

Sand et c’est tout

Si le soufflé est tout de même un peu retombé, mon intérêt n’ayant cessé de fluctuer au fil des chapitres, il n’en demeure pas moins que l’autrice nous offre ici un roman relativement atypique, prenant et touchant, dans lequel l’accent n’est pas tant mis sur les enquêtes que sur les personnages.

Aurélie, du blog : Des livres et moi

Deux révélations majeures auxquelles je ne m’attendais pas le moins du monde arrivent dans la première moitié du roman extrêmement dynamique (je l’ai quasiment lu en apnée) au détriment de la deuxième partie.

Anaëlle du blog : Parenthèse littéraire

Toutefois, en entrant plus profondément dans l’histoire, avec tous ces crimes en série et les enquêtes qui en découlent, j’ai trouvé, pour ma part, que l’intrigue conservait un aspect des plus classiques. Ce qui est loin d’être un défaut en soi. En effet, étant fan des livres à énigmes, chers à cette bonne vieille Agatha Christie, cela ne pouvait qu’aller dans le bon sens.

Murielle du blog Les mots entrelacés

Il est sûr qu’il est déroutant de suivre une enquête, pour qu’elle se termine, pour en avoir une autre à la suite, etc. Mais je pense qu’on a là une sorte de livre ovni, écrit comme une série policière.

KoalaVolant du blog : KoalaVolant Chronicles

Donc les pages défilent à toute vitesse et je me dis que cette lecture va être rapidement lue si jamais ça continue comme ça…. Mais il y a un mais !!! Il ne faut pas se fier aux apparences […]

Valérie de DragoLeelooLit

Et autant le dire tout de suite, j’ai adoré ma lecture ! 🤩Les plus gros points positifs pour moi, sont le ton et les personnages.

Chloé de thrillarhist

De l’action, du dynamisme, mais aussi de la psychologie. Vous l’ignorez peut-être, mais je suis une passionnée de criminologie. J’ai donc beaucoup aimé ce côté analyse du comportement.

Maria-Madalena de L’Âme des mots

C’est assez dommage, car la dernière partie du roman gagne en intensité et en enjeux, mais mon intérêt s’était à ce moment tout à fait éteint, tant pour Charlie lui-même que pour son destin, et ce tiers final n’a pas réussi à dissiper mon ennui malgré des problématiques plus fouillées.

Tom Larret du blog : Les chroniques de Guensorde

Mon intérêt initial s’est rapidement dilué. À courir trop de lièvres à la fois… l’autrice a fini par me perdre. C’est bien dommage, car le style est agréable et le roman aurait énormément gagné à se concentrer sur un arc narratif bien exploité.

Dominique

Ce n’est pas un livre qui m’a plu plus que ça, j’aime les thrillers qui me mènent par le bout du nez, où la psychologie règne en maître.

Marjo.lit

J’adore l’entrée en matière ! C est une plume très énergique mais aussi très sarcastique, de l’humour noir comme j’adore! ❤️

Cassandra de Les livres de Cass

Avec des personnages fascinants, un style fluide et un rythme rapide qui nous pousse à toujours tourner les pages avec l’envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite, Amandine Lerat a réussi à échapper à la tendance

Em Nicholls, du blog : Em Nic Books

C’est un 1er roman qui est bien écrit, avec une lecture fluide, teintée d’humour, grâce aux paragraphes courts et aux dialogues. Petit bémol sur les nombreux menus détails des faits et gestes des personnages, qui parfois m’a semblé lourd et inutile, car ils ralentissaient le rythme.

IO Antique

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.