Ombeline

Ombeline (Mavilyly)

Jurée dans les catégories :

Imaginaire
Romance

Retrouvez-la sur :

Le PAI 2022, les prix littéraires et toi !

As-tu déjà été chroniqueuse ou jurée pour un Prix Littéraire ?

Oui : le PLIB (Prix Littéraire de l’Imaginaire Booksphere), c’est ma quatrième année.

Pourquoi rejoindre aussi le PAI ?

J’ai eu envie de vous rejoindre car l’autoédition est un canal qui me tient particulièrement à cœur, donc si je peux soutenir des auteurs avec ce prix, c’est avec plaisir. Il est temps que « petits » auteurs et « petites » maison d’édition aient leur place.

En vous rejoignant, j’espère découvrir des auteurs, des romans et avoir des échanges constructifs sur nos lectures.

Tu es jurée en Imaginaire et en Romance. Pourquoi ce choix ?

Je lis très peu de littérature noire et blanche, donc je préfère rester sur ce que je « connais ».

La romance, l’amour, est ce qui me fait profondément vibrer dans les histoires. J’aime ce sentiment et les émotions qu’il me fait vivre.

Quant à l’imaginaire, c’est un genre que j’ai découvert sur le tard mais qui me fait déconnecter de la réalité, parfois cela est vraiment bénéfique.

Ces deux genres de lecture sont pour moi à mettre en avant car trop souvent discriminés.

La lecture et toi !

Pourquoi avoir décidé d'écrire des chroniques de lecture ?

Dans un premier temps pour moi, afin d’avoir une trace de mes ressentis ; et maintenant c’est aussi pour tous les échanges que cela occasionne que ce soit avec les lecteurs ou les auteurs.

J’aime l’idée que des personnes puissent savoir si un roman est fait pour eux ou non en lisant un de mes avis. J’aime l’idée de laisser une trace sur ces magnifiques moments que certains romans me font passer.

Alors parle-nous de tes lectures.

Quel livre emporterais-tu sur une île déserte et pourquoi ?

En chemin de Erika Boyer, le tome 1 de sa duologie Promesse tenue. Je trouve toujours un message qui me touche au travers de ses mots. Des messages qui m’apparaissent différemment à chaque lecture.

Et puis il y a Sandy qui est un personnage qui a résonné d’une façon particulière en moi. Le retrouver à chaque lecture est un vrai plaisir.

Quel livre as-tu l'impression d'être la seule à aimer ? Et qu'est-ce que tu as aimé dedans ?

Meurtres pour rédemption de Karine Giebel. J’ai aimé la façon dont l’auteur nous raconte son histoire qui est sombre, violente et choquante, mais qui dans les petites lignes voire entre les lignes fait passer un peu de lumière et des belles choses. C’est un récit où les émotions sont extrêmement fortes en bien ou en mal.

Quel livre as-tu l'impression d'être la seule à ne pas aimer ? Et qu'est-ce que tu n'as pas aimé dedans ?

Try Baby de Lou Marceau. Pour apprécier pleinement un roman, je dois m’attacher ou m’identifier aux personnages. Cela n’a pas été le cas ici et l’ennui s’est fait sa place.

D’ailleurs l’ennui finit toujours par arriver avec les romans où je n’ai aucune empathie, aucune connexion avec les personnages.

Pour aimer un roman, je dois ressentir de l’émotion qu’elle soit positive ou négative, peu importe. Mais lorsque rien n’en ressort, je trouve la lecture fastidieuse, je n’y prends pas plaisir.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.