Présentation de Chloé, jurée dans les catégories Littérature noire et Littérature blanche

Chloé de thrillarhist

Chloé de thrillarhist

Jurée dans les catégories :

Littérature noire
Littérature blanche

Retrouvez-la sur :

Comment es-tu devenue blogueuse littéraire ?

Avec l’envie de partager et découvrir ! Je n’ai, dans mon entourage, que de rares personnes qui lisent, et sur le peu, personne qui partage mes goûts littéraires. C’est pour partager mes avis, discuter et débattre avec d’autres lecteurs et auteurs autant que pour découvrir auteurs et livres, que je me suis lancée dans l’aventure.

Pourquoi souhaiter faire partie du PAI ?

Pour découvrir, lire, partager et encourager tous ces petits auteurs qui n’attendent que visibilité et public pour grandir ! Je trouve que ce PAI est une grande initiative, et extrêmement important pour les auteurs et c’est ce à quoi j’ai envie de participer.

Mini portrait chinois

Couverture du roman Angelus de François-Henri- Soulié

Si tu étais la couverture d’un livre...

Je serais celle d’Angélus de François-Henri Soulié, publié aux éditions 10/18. Elle est totalement colorée d’un rouge puissant qui donne une visibilité et une énergie folle à ce roman ! Je trouve qu’elle va bien avec mon enthousiasme et mon énergie lorsqu’il s’agit de livres ! Et le détail du panneau « Jugement dernier, ange et démon, la pesée des âmes » de maître Soriguelora, qui figure sur la couverture, donne un poids historique à l’intrigue du roman qui se déroule au XIIe siècle ! Les romans historiques étant mon genre préféré, j’aime l’ambiance qu’offre, sur une couverture, le détail ou une œuvre qui renvoie à l’époque et/ou au sujet du livre !

Couverture du roman Marcas de Giacometti Ravenne

Si tu vivais dans un roman...

Ce serait dans un roman de la série Antoine Marcas de Giacometti et Ravenne ! Ils prennent tous place dans les années 2000 et sont autour des mêmes sujets : des enquêtes policières dans les mondes ésotériques des francs-maçons, templiers, de la société Thulé, des secrets des religions… J’aime énormément ces thèmes ésotériques tournant autour d’anciens secrets jalousement gardés et qui pourraient changer la face du monde !

Il y a beaucoup de romans avec ces sujets, mais j’ai préféré la série Antoine Marcas pour son époque, que je connais, et je trouve intéressant de voir le pouvoir qu’ont/que pourraient avoir ces groupes secrets aujourd’hui et non pas dans des périodes où ils avaient plus d’influence. J’aime aussi l’appartenance du protagoniste à un de ces groupes. Loin du héros profane qui s’embarque dans une enquête qui va finir par le dépasser, la série Marcas introduit le personnage d’un flic franc-maçon qui connait les milieux où baignent les intrigues. Il envisage davantage, et plus rapidement, d’immémoriaux secrets liés aux Templiers, à l’alchimie, même à une prédiction de fin du monde… Je serais ravie d’être son équipière !

Couverture du roman L'Apothicaire d'Henri Loevenbruck

Si tu étais une citation...

Je serais la tirade de la page 53 de « L’Apothicaire » d’Henri Lœvenbruck qui m’a énormément touchée la première fois que je l’ai lue

C’est sans doute que tu ne vis pas ta vie, Aalis. Tu occupes ton esprit à te plaindre de l’injustice de ce monde, comme s’il t’était redevable. Mais le monde ne te doit rien. Personne ne te doit rien. Tu es seule. Nous sommes tous seuls. C’est à toi de faire de ta vie un agréable chemin. Si tu comptes sur les autres pour donner un sens à ton existence, tu cours à la catastrophe. Peut-être devrais-tu arrêter de subir une vie qui n’est pas la tienne, et commencer celle qui te donnera satisfaction. La vie est une route. Tu peux choisir de traîner les pieds, de marcher sur le bas-côté, tu peux choisir de suivre le troupeau sans lever le front, ou bien tu peux chercher ton propre chemin, sans te soucier de celui qu’on veut t’obliger à prendre. Décider que nul autre ne peut marcher à ta place. C’est à toi de voir. Tu as deux routes possibles, mon enfant. Celle qu’on ouvre pour toi, ou celle que tu te dessineras toi-même.

L’Apothicaire d’Henri Lœvenbruck

Je la trouve dure de vérité et pleine d’espoir. C’est une pensée qui guide et que je trouve criante de vérité. C’est une façon que j’ai de voir la vie, mise en mots par un sage juif.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.