Mel de Les lectures de Mel

Blogueuse littéraire

Après m’être inscrite dans de nombreux groupes de lecture sur les réseaux sociaux, j’ai commencé à poster des appréciations sur des romans que je lisais. Celles-ci étaient appréciées par les auteurs et lecteurs. Des auteurs m’ont contactée pour que je chronique leurs livres dans le cadre de SP. Et le reste à suivi : ouverture d’un blog et inscription sur des plateformes littéraires.

En parallèle, j’ai créé un groupe de lecture sur FB, ce qui m’a permis de rencontrer et de rentrer en contact avec de nombreux auteurs.

Une belle aventure, avec de belles rencontres et découvertes !

Le PAI
J’ai souhaité faire partie du PAI en soutien aux auteurs autoédités ou venant de petites maisons d’édition. J’ai eu le bonheur de découvrir de magnifiques perles qui n’avaient rien à envier aux plus grands. Cette aventure littéraire est dans la lignée de ce que nous nous efforçons de faire dans NOTRE (celui de tous les amoureux de la lecture) groupe : faire la lumière sur les auteurs dits « inconnus ».
La littérature noire / La romance

Je suis jurée dans les catégories « Noire » et « Romance ».

La catégorie « Noire » parce que j’adore les thrillers. Non, je ne suis pas sadique ! lol Je suis tombée dans la marmite étant plus jeune. J’apprécie la façon dont certains auteurs construisent leur récit et nous tiennent en haleine jusqu’au dénouement final, en nous baladant souvent. Car ce que j’aime le plus dans ce genre de roman, c’est de penser savoir qui est le meurtrier et finalement me planter sur toute la ligne car l’auteur m’a baladée et a su créer les rebondissements nécessaires pour finir par émettre le doute et retourner la situation. Lorsque je finis un roman, que je le ferme en me disant : « Ça alors ! Je n’aurais jamais pensé que c’était lui ! », le contrat est rempli !

La catégorie « Romance » parce que j’apprécie de m’évader dans de belles histoires qui cachent parfois un décor plus sombre mais dans lequel les protagonistes connaissent une fin heureuse. J’aime lire au fil des pages l’évolution des personnages et de leur relation. Les thèmes abordés en parallèle apportent du contenu et de la consistance à l’histoire. Il y a tant de façons de décliner l’amour. L’amour est pluriel et c’est ce qu’il y a de plus beau lorsqu’on lit de la romance. J’ajouterais que j’ai un petit faible pour les romances historiques qui se déroulent à des époques passionnantes et tumultueuses.

Si j'étais un écrivain...

Impossible de n’en choisir qu’un(e). J’en citerais donc trois : Virginie Grimaldi, Alexandra Mac Kargan et Karine Giebel.

Virginie Grimaldi pour sa plume fluide et légère, les thèmes qu’elle aborde dans ses romans et auxquels tout un chacun peut se référer et ses personnages authentiques auxquels on s’attache. Parfois légères et parfois un peu moins, ses histoires nous transportent et nous réveillent de nombreuses émotions.

Alexandra Mac Kargan pour sa plume fluide. J’apprécie beaucoup la façon dont elle écrit ses romans avec une technique littéraire qui peut être risquée : le récit polyphonique. La difficulté se situe dans la façon dont l’auteur relate les faits d’un point de vue à un autre. Il faut être vigilant à ce qu’il n’y ait pas de redondance et qu’à la lecture, le tout soit fluide. Dans chacun de ses romans, Alexandra met en scène des personnages dans lesquels tout un chacun peut se reconnaître. On entre facilement dans l’histoire avec des thèmes de la vie qui parle à tous. Petit plus, qui finalement en est un grand, la disponibilité d’Alexandra pour échanger.

Karine Giebel pour sa plume vive et acérée, ses histoires à vous tordre les boyaux. Dans chacun de ses romans, Karine met un point d’honneur à développer la psychologie de ses personnages, ce qui permet au lecteur d’être au plus près d’eux, j’oserais même dire dans leur tête. En général, lorsque je lis un de ses romans, je ne le lâche plus avant la fin. Et ça, c’est juste trop fort !

Si j'étais un personnage de roman...
Il n’y a pas un personnage (en particulier) de roman que j’aimerais être. Mais si je dois en choisir un… alors je dirais Alex dans Revenge d’Alexandra Mac Kargan, pour sa capacité à pardonner et à faire preuve de résilience.
Si ma vie avait un titre de livre ?

Les pages de notre amour de Nicholas Sparks. Une magnifique histoire avec beaucoup d’humilité, de respect et d’amour. L’amour avec un grand « A ». Un amour qui n’est pas altéré malgré la maladie.

Partager :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.