Blogueuse littéraire

Je suis devenue blogueuse littéraire grâce à Geneviève du blog Collectif Polar : Chronique de Nuit. Une formidable passionnée qui m’a donné ma chance.

Au départ je postais des retours sur mon mur personnel. Nous nous sommes rencontrées sur un salon et elle m’a demandé si je voulais bien partager mes retours sur son blog. Un an après, je me suis lancée et j’ai créé www.quandophelit.com.

Geneviève m’a transmis le virus, m’a offert des moments magiques et je lui en suis reconnaissante.

Le PAI

J’avais envie de découvrir de nouvelles plumes, de mettre en lumière des auteurs moins connus que les têtes d’affiche. J’avoue que je n’ai jamais été une grande lectrice d’auteurs en auto-édition. J’ai été souvent déçue. Mais il y a quelques pépites parmi les indépendants et leur donner de la visibilité était un chouette challenge.

La littérature noire / La littérature blanche

J’ai choisi d’être jurée dans deux catégories. En littérature noire et en littérature blanche.

Le monde du noir est celui dans lequel je grenouille depuis quelques années. Je m’y sens bien. En termes de lectures j’aime être surprise par des intrigues complexes, bien montées, inattendues, mais aussi par le vrai roman noir.

La littérature blanche parce que je suis une amoureuse de notre langue. J’aime la littérature, les auteurs aux plumes poétiques et même si on retrouve quelques auteurs doués dans ce domaine en littérature noire, la littérature blanche permet peut-être plus d’enluminures, de poésie. Mais ce n’est qu’un avis tout à fait personnel.

Ce sont les deux genres que je lis depuis… que je sais lire, et c’est une passion qui me colle à la peau.

Si j'étais un écrivain...

Yasmina Khadra. Je suis une amoureuse de sa plume, mais j’ai également été touchée par sa bonté d’âme. Ma rencontre avec lui est l’un de mes plus beaux souvenirs de salon.

Si j'étais un personnage de roman...

Oh ça se corse là. C’est une question très difficile. Mais je pense d’instinct à Bridget Jones. Pour son grain de folie, ses amours tordues jusqu’à LA rencontre.

Mais je ne peux pas ne pas citer Olympe de Gouges qui est certes un personnage historique mais aussi présente dans de nombreux romans et notamment dans ceux de Jean-Christophe Portes. Un personnage que j’admire pour son féminisme et son engagement.

Si ma vie avait un titre de livre ?

Ce serait « Ta vie deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ». Si je n’ai jamais lu ce livre, ce titre fait écho à mon histoire personnelle et ce titre est un reflet de ma réalité.

Partager :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.