Delphine de Mes évasions livresques

Blogueuse littéraire

Je suis devenue blogueuse littéraire complètement par hasard. Je voulais répertorier mes lectures facilement. Quand je postais uniquement sur les groupes, mes avis disparaissaient au bout d’un certain temps par manque de place.
J’ai donc ouvert une page Facebook en février 2017, puis un blog le mois suivant. La page Facebook est très suivie et c’est un bonheur d’échanger sur ma passion tous les jours^^.

Le PAI
J’ai souhaité faire partie du jury du PAI car ça fait quatre ans que j’ai découvert les auteurs auto-édités, et que j’essaie de caser une lecture auto-éditée par mois sur mon blog. J’ai trouvé de sacrées pépites : certains ont été édités depuis, d’autres pas mais je continue à avoir un œil sur eux… J’ai trouvé l’initiative de ce prix très intéressante, un prix permettant de leur rendre hommage, de leur donner une certaine visibilité.
La littérature noire
J’ai choisi la catégorie Littérature Noire, c’est mon genre de prédilection, la plupart de mes auteurs chouchous écrivent du polar. J’aime beaucoup lire des intrigues anxiogènes.
Si j'étais un écrivain...
Stephen King. L’auteur que je lis depuis l’âge de douze ans, j’ai tous ses livres même si je ne suis pas totalement à jour dans sa bibliographie. J’aime autant l’auteur que l’homme. Il a su reconnaître ses faiblesses et combattre ses démons, il peut amasser des sommes phénoménales pour l’adaptation de ses romans par de grands studios et ne demander qu’un euro symbolique à un étudiant voulant adapter une de ses œuvres en film de fin d’études…
Si j'étais un personnage de roman...

Bourbon Kid. Un taiseux mais qui peut devenir une vraie tornade quand on s’attaque à quelqu’un qui lui est cher…
La personne qu’on ne remarque pas vraiment mais qui devient une vraie machine à tuer dès qu’il boit un verre de bourbon…
Pourtant, dans mon quotidien, il n’y a pas de vampires, de moines shaolin et de livre de la mort. Et je ne bois pas. Mais autant je suis très discrète, j’observe beaucoup en soirée et parle assez peu, autant dès que je vais trouver une injustice ou quelqu’un qui abuse dans mon entourage et je vois rouge…

Si ma vie avait un titre de livre ?
Nous rêvions juste de liberté. Le livre qui m’a sorti d’une panne de lecture de plusieurs années… Celui qui m’a fait ressentir un tel flot d’émotions qu’il m’a redonné envie de lire et de redécouvrir toutes ces histoires inédites que l’imagination des auteurs fait fleurir pour leurs lecteurs… Un livre parfait, pour moi…
Partager :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.