4ème de couverture : 

Dans un petit village, quelque part en France, Marie-Louise, une vieille dame presque centenaire, disparaît en léguant à celui qui s’occupe de son jardin, Mathieu Lambert, un appartement qu’elle possédait à Paris et qui est demeuré inoccupé depuis 1943.Mathieu ne sait pas pourquoi il a hérité ce bien et va découvrir petit à petit les composantes du passé de sa bienfaitrice et, par voie de conséquence, de son propre passé.Construit à partir d’une succession d’allers-retours dans le temps, à différentes dates clés du passé, Une agate rouge sang tient le lecteur en haleine du début à la fin en lui permettant de démêler progressivement le fil de l’intrigue, chaque chapitre apportant une pièce supplémentaire à la reconstitution du puzzle.

Auteur : Frédérick Maurès – Auto-édition – 226 pages – Genre : contemporain

Avis membres du jury :

Malgré un dernier chapitre qui m’interroge, j’ai beaucoup aimé ce livre. Qui est tout en paradoxe. Douceur et âpreté. Avec notre esprit manichéen, on se glisse dans une philosophie toute en nuance…

L’instant des lecteurs

un joli livre qui se lit avec beaucoup de plaisir. J’ai aimé cette histoire qui nous parle des liens qui nous unissent: famille, amour, amitié… Des gens simples qui vont se découvrir un passé beaucoup plus complexe qu’ils ne l’auraient imaginé.

Aurore au pays des livres

J’ai beaucoup aimé cette lecture, qui s’est faite rapidement, car une fois commencée, il m’a été difficile de la quitter. Les chapitres s’imbriquent les uns dans les autres, comme une sorte de puzzle avec une image finale qui se dévoile au fur et à mesure pour donner un tableau. Plus j’avançais, et plus j’avais envie de savoir. L’alternance des chapitres donnent du rythme et comme ils ne se suivent pas en date, (un pouvait être en 1943, l’autre en 1938), cela met une certaine addiction pour savoir ce qui allait se passer après et retrouver les personnages au moment où on les avait quittés. La signification du titre, l’agate rouge-sang, amène un brin de nostalgie supplémentaire qui ne peut que toucher.

Marie-Nel lit

La force de ce roman réside dans sa structure impeccable sur laquelle projeter son imaginaire de lecteur. Mais c’est aussi sa faiblesse… car le thème de la transmission intergénérationnelle des traumatismes mérite (pour moi) une exploration beaucoup plus poussée des ressorts psychologiques des personnages. Je vous dis pourquoi dans mon analyse !

DéjàLu.fr

La plume de l’auteur est fluide et agréable, et le lecteur se laisse embarquer instantanément. Les pages se tournent sans qu’on s’en rende compte. Pour vous donner une petite idée, j’avais prévu de prendre mon temps, mais je l’ai lu en moins de 24h. Oups.

Porteuse de pluie sur Beltane lit en secret

Au début de ma lecture, j’ai été assez perturbée par les allers-retours, à des dates différentes, dans un ordre non-chronologique et avec différents personnages. J’ai eu du mal à ne pas perdre le fil. Mais il faut dépasser ce sentiment, et s’accrocher, car derrière ce qui semble une nébuleuse d’information, se cache une histoire très prenante.

L’auteur utilise un vocabulaire riche et poétique. Il traite d’une période très difficile de notre passé avec beaucoup de justesse et de réalisme.

D’une lecture difficile à mettre en route, je me suis prise dans l’histoire au fur et à mesure des pages. C’est une véritable énigme qui se dénoue au fil des chapitres. Tout prend alors sens…

Échanges livresques avec Tit’So

Quelle belle lecture. L’auteur a su aborder des thématiques délicates, mais avec beaucoup de tact et de sensibilité. Il a su mêler habilement la petit histoire à la grande Histoire et je suis en règle générale très friande de ce genre de romans, qui dévoile peu à peu ses secrets à l’aide d’allers-retours dans le temps.

Ici, la mécanique a très bien fonctionné. J’ai été subjuguée par le passé de Marie-Louise et très intéressée par l’histoire de Mathieu. Les indices se dévoilent par petites touches et permettent ainsi au lecteur d’aller d’hypothèses en hypothèses.

Ma Voix Au Chapitre

By Edwige

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.