Marjo.lit

Marjo.lit

Jurée dans les catégories :

Littérature noire
Littérature blanche

Retrouvez-la sur :

Le PAI 2022, les prix littéraires et toi !

As-tu déjà été chroniqueuse ou juré pour un Prix Littéraire ?

Non.

Alors le PAI est ta première expérience en la matière. Qu’est-ce qui t’a donné envie de nous rejoindre ?

J’ai eu envie de vous rejoindre pour vivre une aventure littéraire unique avec une promesse de découvertes.

En vous rejoignant, j’espère tenter la chance qui me délaisse un peu en ce moment.

Tu es jurée en Littérature Noire et en Littérature Blanche. Pourquoi ce choix ?

J’ai beaucoup lu de littérature blanche avant de découvrir le monde du polar depuis un an. La littérature noire m’attire beaucoup.

La lecture et toi !

Pourquoi avoir décidé d'écrire des chroniques de lecture ?

Pour me souvenir de mes lectures comme un carnet de lecture, mais surtout pour partager mes découvertes avec des auteurs en auto-édition, comme Blandine Bergeret par exemple, ou découvrir des auteurs grâce à d’autres passionnés.

Alors parle-nous de tes lectures.

Quel livre emporterais-tu sur une île déserte et pourquoi ?

Les prisonniers de la liberté de Luca Di Fulvio : il écrit comme personne des aventures qu’on rêve de vivre, romance, espoir, amour, fraternité …. On rêve dès qu’on ouvre un de ses romans.

Quel livre as-tu l'impression d'être la seule à aimer ? Et qu'est-ce que tu as aimé dedans ?

Toute la lumière que nous ne pouvons voir d’Anthony Doerr : les gens à qui je l’ai conseillé n’ont pas aimé. J’ai aimé être totalement perdue à ne plus savoir si j’aimais ou pas pour arriver à une fin qui m’a totalement bluffée et pour adorer définitivement ce roman. Les deux protagonistes voient leur destin s’entremêler et pour une fois sans histoire d’amour ! C’est un génie.

Quel livre as-tu l'impression d'être la seule à ne pas aimer ? Et qu'est-ce que tu n'as pas aimé dedans ?

Débâcle de Lize Spit : il avait tout pour me plaire, une couverture dérangeante, un résumé qui fait languir, et catastrophe : hyper réaliste, laisse peu de place à l’imagination, beaucoup de descriptions immondes sans intérêt pour l’histoire et ne donnant aucun indice contrairement à Chattam ou Giebel. Des retrouvailles rapides alors que c’est censé être la base du bouquin et les comptes à régler sont laissés en suspens. Je suis passée totalement à côté de ce livre pourtant adulé par beaucoup.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.