Présentation de Maria-Magdalena, jurée dans les catégories Littérature noire et Romance

Maria-Magdalena de L’Âme des Mots

Maria-Magdalena de L’Âme des Mots

Jurée dans les catégories :

Littérature noire
Romance

Retrouvez-la sur :

Comment es-tu devenue blogueuse littéraire ?

Je voulais partager ma passion de la lecture avec d’autres lecteurs, c’est comme ça que j’ai eu l’idée de créer mon blog puis ma page Facebook pour y partager mes lectures, mes avis et en discuter avec d’autres lecteurs.

Pourquoi souhaiter faire partie du PAI ?

Cela me permettrait de connaître d’autres auteurs et maisons d’édition que je n’ai pas forcément la chance de connaître. Cela a été un honneur d’être sélectionnée. J’ai adoré faire partie du jury pour le PAI 2020 et j’espère que l’aventure continuera pour moi ces prochaines années !

Mini portrait chinois

Couverture du romande de Juliette Pierce : Nos âmes louves

Si tu étais la couverture d’un livre...

Une couverture avec plusieurs nuances de bleu, qui marque les esprits sans être ni trop sombre ni trop « joyeuse » et avec une ambiance magique (pas magie comme fleur bleue etc. mais de la magie, du surnaturel). Je n’ai pas encore croisé cette couverture. Dès lors, si je dois choisir celle qui s’en approche le plus cela serait celle de Nos Âmes Louves de Juliette Pierce. Une ambiance surnaturelle, un loup (j’adore les loups) et une belle et forte aura !

Couverture du roman d'Anna Triss : Le prince charmant existe (il est italien et tueur à gage)

Si tu vivais dans un roman...

Mon propre roman. Une romance forte et poignante tout en étant fun et qui fait pétiller les yeux des lecteurs (roman écrit mais pas encore publié). Sinon, je crois que l’univers de Le prince charmant existe (il est italien et tueur à gage), d’Anna Triss, me conviendrait parfaitement. Il me correspond en tout point.

Si tu étais une citation...

Love her but leave her wild

Du poète Atticus

Cette citation fait partie de son livre « Love Her Wild ». J’ai choisi cette citation car je l’ai rencontré quand j’en avais le plus besoin (dans le roman « Reckless Love » de Diane Hart) et elle m’a fait l’effet d’une baffe. J’étais alors dans une relation toxique où je m’éteignais à petit feu. Aujourd’hui, elle est gravée sur ma peau.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.