La Peine du bourreau d’Estelle Tharreau – Chroniques

4ème de couverture : 

McCoy est « bourreau » au Texas. Après 42 ans passés dans le couloir de la mort, il reçoit la visite officieuse du Gouverneur Thompson qui doit se prononcer sur la grâce du condamné numéro 0451.
Il ne leur reste que quatre heures pour faire revivre les souvenirs de McCoy avant l’injection létale.
Quatre heures dans l’isolement de la prison de Walls.
Quatre heures pour cinq crimes qui déchaînent les passions.
Quatre heures pour ce qui pourrait être la dernière exécution de McCoy.
Quatre heures pour jouer le sort d’un homme.

Un thriller psychologique aussi troublant que fascinant : une immersion sans concession dans le couloir de la mort et ses procédures d’exécution.

Auteur : Estelle Tharreau – Editeur : Taurnada – 250 pages – Genre : Thriller

Avis membres du jury :

Par ailleurs, il s’en dégage une certaine urgence, qui déchaîne un engouement réel, une frénésie à tourner les pages tels que je me suis retrouvée plongée au cœur des événements, du tourbillon médiatique et sociétal du thème abordé dans le roman.
Karine de la page Facebook : Karine Harry Bouquinent

Un livre passionnant qui suscite en nous de nombreux questionnements. Cette lecture nous faite réfléchir, nous poser des questions. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, mais peut-être certaines certitudes qui peuvent se fragiliser ou être remises en question.
Aurore du blog : Aurore au pays des livres

La peine capitale sera encore source de polémique, mais l’auteur y a ici apporté un éclairage brut et cruel, mais particulièrement poignant. Une nouvelle fois, me voilà durablement marquée par cette plume magnifique et percutante.
Nathalie du blog : Mes Lectures du Dimanche

La construction du récit est intelligente, d’une grande finesse, l’auteure plante des petites graines tout le long de l’histoire, et au fur et à mesure celles-ci grandissent pour donner un bouquet final inoubliable, qui m’a laissé sans voix.
Gérald de la page Instagram : @Lesbouquinsvoyageursdegerald

Je le recommande pour toutes les personnes intéressées par la peine capitale, la psychologie humaine, ou celles pensant qu’une telle mesure ferait du bien au système judiciaire français.
Benjamin de la page Instagram : @jm.lalecture

Captivant, bouleversant, déconcertant… Il existe tant d’autres mots pour décrire un roman. Mais il n’en existe aucun qui puisse qualifier, définir, ce que je ressens au moment où je termine la lecture de ce chef-d’œuvre.
Jessiica de la page Instagram : @laplume_dejessica

L’auteure ne prend pas partie pour ou contre la peine de mort, mais son récit très bien mené pose de véritables questions sur le fonctionnement d’un système en échec, et le bienfondé de la peine capitale malgré son évolution.
Claire du blog : Claire Stories 1, 2, 3 !

C’est un vrai page-turner que j’ai dévoré en seulement quelques heures.”La peine du bourreau” est un huis-clos oppressant assez dur à lire par son côté très psychologique. L’autrice nous immerge sans concession dans le couloir de la mort, ses procédures d’exécutions et le fonctionnement du système judiciaire américain.
Nancy du blog : Les livres de Nancy

Au final, ce n’est pas QUE de la peine de mort dont parle ce roman. Ce n’est pas non-plus QUE de l’Amérique. Il parle de la folie du monde, de l’injustice sociale, du pouvoir de l’argent, de la misère culturelle et des difficultés à mettre un sens sur nos existences malmenées.
Laurent du blog : Au fil de Lau

Oui, il sera question de moralité, de justice, de critique des puissants, de politique, du système carcéral et de la peine de mort. Mais l’autrice réussit assez bien à faire voir un entier dans ce monde sans prendre un parti appuyé. On va balancer entre le “Pourquoi lui il est mort ?😭” Et le “Crève ordure 😠” et c’est assez troublant dans le contexte !
Chloé de la page Instagram : @thrillarhist

Le lecteur a, lui-même, l’impression se se retrouver entre les quatre murs de la cellule du couloir de la mot, dans cette attente insupportable. L’opposition entre les défenseurs et les opposants de la peine de mort amène la réflexion auprès du lecteur.
Julie du blog : Musemania’s books

Ce récit est tellement intense ! Des personnages forts. Une plume incisive. Une psychologie fine. Une atmosphère oppressante.
Naïma de la page Instagram : @une_grande_lectriceee

Pris au piège avec eux entre les opposants et les défenseurs de la peine capitale, il nous reste donc quatre heures et 250 pages pour statuer sur le sort d’un homme, ce qui rend ce court roman, déjà servi par une plume fluide et élégante avec un style direct et efficace, d’autant plus haletant tandis que la tension ne cesse de grimper. 
Aurélie du blog : Des livres et moi

L’atmosphère rendue est très visuelle, lourde, oppressante et carrément glaçante lors de certaines scènes. Il y est question de justice et d’injustice, de vengeance, de colère, de culpabilité et d’innocence, de jugement hâtif, de conscience, de morale et de racisme.
Sophie du blog : Beltane (lit en) Secret

3 personnages clés, trois points de vue et convictions différents. Et alors qu’ils débattent, on se retrouve confrontés à nos propres valeurs et convictions, sans que jamais l’auteur ne prenne partie.
Anaëlle de la page Instagram : @parenthese_litteraire

C’est un livre qui dit fort ce qui se passe tout bas. Un livre qui dénonce les travers d’une justice corrompue et de la peine de mort. C’est un récit criant qui tient en haleine le lecteur jusqu’à la fin.  Attention, à aucun moment l’autrice ne prend partie pour ou contre la peine de mort. 
Maria-Magdalena du blog : L’âme des mots

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.