Éloïse Hailone

Jurée en :

Icône de la catégorie Romance : deux cœurs entrelacés

Romance

Le PAI 2024, les prix littéraires et toi !

As-tu déjà été chroniqueuse ou jurée pour un prix littéraire ?

Oui, pour le Prix de la Plume Indé 2023.

Comment as-tu eu envie de nous rejoindre ?

J’ai envie de m’engager davantage dans la vie littéraire auto ou micro-éditée, je trouve que c’est une bonne chose qu’il existe un prix pour la mettre en valeur. De plus, je suis le PAI depuis plusieurs années, j’ai participé en tant qu’autrice à deux reprises, et j’aimerais pouvoir passer de l’autre côté, pour aider à mon tour à faire émerger les talents de 2023.
Je suis lectrice mais aussi autrice, je pense pouvoir apporter mon expertise dans les phases de présélection pour dénicher les manuscrits qui ont le petit plus qu’on recherche. Quant aux sélections, je pense pouvoir proposer des avis honnêtes mais surtout bienveillants, car je sais ce que c’est d’être de l’autre côté des mots.

Fais-tu des services presse ?

Non, pas de service presse.

La lecture et toi !

Que t'apporte la lecture ?

Un moment d’évasion. Quitter mes chaussures pour prendre celles de quelqu’un d’autre. C’est pour ça que je lis dans de nombreux registres différents : j’aime voyager et découvrir de nouveaux points de vue.

Quel est ton dernier coup de cœur ?

Astro N/F de Violaine Janeau (Explora Éditions). C’est un space-opéra dystopique avec un peu de romance. J’ai adoré la façon dont l’autrice a su mélanger les genres pour nous offrir une histoire unique, tellement chargée de sens. La femme et sa place dans la société sont au cœur de ce récit qui mêle suspense et réflexion. J’ai aimé me faire mener par le bout du nez à chaque révélation, autant que la profondeur du propos. Je suis particulièrement sensible aux histoires qui mettent les femmes sur le devant de la scène, c’est un enjeu qui me paraît important.

Est-ce que tu préfères les séries (grandes sagas) ou les volumes uniques (one-shots) ? Plutôt pavé ou livre court ?

Je préfère les one-shots, ou à la limite les duologies, mais au-delà, je finis souvent par me lasser ou ne pas adhérer à un énième arc narratif. Pour la longueur en revanche, je n’ai pas de préférence, du moment que les intrigues sont bien ficelées et le suspense présent, je ne vois pas défiler les pages.

Où te suivre ?

Retour en haut