Couverture de l'ouvrage : on y voit une femme en costume traditionnel en train de danser. Son partenaire est en grande partie masqué à l'arrière plan

Les dames de Gascogne

Icône de la catégorie Littérature blanche : un livre

Les dames de Gascogne

Olivier Bonnet

Au XIXe siècle, la société est faite par les hommes, pour les hommes. Dans ce contexte, les femmes se retrouvent souvent à exercer les métiers les plus pénibles, ceux dont personne ne veut. Souvent au détriment de leur santé. Ce régime patriarcal étend sa domination à tous les niveaux, et c’est en toute logique que les femmes sont privées de tout droit à l’éducation. Marie, l’héroïne de ce roman, abandonnée dès sa naissance, ne se résigne pourtant pas à ce sort tout tracé. Entourée de ses amis indéfectibles, elle se lance un défi des plus utopiques pour des personnes de sa condition. Un projet d’ampleur qui pourrait changer la face de notre belle région d’Aquitaine. Sa rage de réussite sera-t-elle suffisante pour faire fonctionner « l’ascenseur social » qu’elle appelle de ses vœux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut