Le réclusoir d’Élisabeth de Beaupond, roman de Jean-Marc-Nicolas G. soumis dans la catégorie Littérature noire

Le réclusoir d’Élisabeth de Beaupond – Jean-Marc-Nicolas G.

Le réclusoir d’Élisabeth de Beaupond

Jean-Marc-Nicolas G.

Papa, maman ? Où êtes-vous passés ? Où sont mes sœurs chéries ? Et mes petits frères adorés ? Il y a encore un instant, nous prenions le frais sur notre terrasse. J’entends encore les rires de mes jeunes frères. Pour quelle raison, tout à coup fait-il si noir ? Où suis-je ? je me sens si seule loin de vous, loin de tout. Et toi Hugo, tu me disais m’aimer, pour quelle raison, désormais, ce silence ? Qu’ai-je fait ? Aurais-je offensé notre Seigneur ?

 

Et si le sentiment profond d’injustice nourrissait le refus de la mort ? Si la colère, la haine devenaient l’élément essentiel de la survivance de l’être ? L’on pourrait alors difficilement discerner la limite entre le monde des morts et celui des vivants ! Et puis, où situer le mal ? Selon quelle loi ? Par rapport à quelle doctrine ? La définition du bien et du mal est peut-être tout simplement une appréciation selon chacune des cultures voire plus encore, au-delà de notre monde au cœur d’autres réalités ?

Malheur à toi, si tu croises son chemin, elle peut être partout et nulle part à la fois. Sa souffrance laisse dans son sillage un champ de débris dans nos esprits. Ceux qu’Elle ne tue pas, demeureront confus à jamais, dans le désarroi le plus total, ils auront basculé dans la folie. Ce n’est pas de sa faute, ce sont les « Hommes » qui l’ont rendue ainsi, ils l’ont créée. Elle est désormais parmi nous, rôdant dans notre monde. Que Dieu ait pitié de nous.

 

« Oh douleur, j’apporte les ronces,
Par la peur en vous, mes griffes s’enfoncent. »

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.