Une mère à boire, roman de Maggy Forestier, soumis dans la catégorie Romance

Une Mère à Boire – Maggy Forestier

Une Mère à Boire

Maggy Forestier

«Un jour, je n’aurai plus besoin de rien car j’aurai tout. Et un jour, mon cœur s’ouvrira comme une fleur, sans qu’il soit utile de tirer sur sa tige, juste en lui laissant le temps nécessaire de déployer ses pétales au soleil. En attendant, ma tête rebondit dans l’évier, j’entends très nettement le bruit de ma mâchoire qui se brise. Ma fille dort là- haut, pour une fois elle n’assistera pas à la violence de son père. Mais bientôt, elle va se réveiller.»

L’auteur aborde ici deux thèmes tabous : un instinct maternel contrarié et l’alcoolisme au féminin. S’en suit une relation mère-fille fusionnelle puis conflictuelle dans un environnement familial déficient suite à un premier drame survenu très tôt. Un parcours chaotique, des violences conjugales, l’enchaînement de mauvais choix et des tragédies récurrentes jusqu’à une prise de conscience radicale en milieu de vie qui pousse l’auteur vers le développement personnel jusqu’à devenir elle-même thérapeute. Les portes de la spiritualité s’ouvrent en troisième partie offrant ainsi un éclairage sur ce chemin de vie fortement marqué par un lourd passé karmique.
Un récit d’émancipation poignant, nu, sans fard et sans concession, toujours teinté d’auto-dérision, livré ici au public à titre d’exemple majeur de résilience.
Parce qu’être mère n’est pas inné, parce qu’il faut déjà parvenir à vivre, soi,
Parce qu’il y a des forces qui nous gouvernent et des passages obligés,
Parce que tout est toujours possible, même lorsque tout paraît désespéré.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.