tu-aurais-pu-vivre-encore-un-peu-elsa-blondeau

Roman en lice pour la 1ère phase

Dans la catégorie

Tu aurais pu vivre encore un peu

Elsa Blondeau


« Mes parents sont déjà là, dans cette petite salle, ma sœur et moi rentrons aussi, ma mère est essoufflée, sa maladie reprend le dessus dans ce genre de situation, l’autre visage, qui amène aussi et surtout une bienveillance de la part de l’autre et qui sort comme un étendard : sa canne, son fauteuil, son côté droit qui ne répond plus, ses traits tirés. Mais toujours, toujours son sourire, qui dit aussi « ne vous inquiétez pas, je gère » et nous renvoie à nous  » tout va bien ».
Mon père se fait ausculter, pose peu de questions, avec son dossier, bien rangé, organisé, trié par dates, par spécialités, Docteur Lunettes regarde religieusement les analyses de sang, les radios, le silence reste pesant, pourtant, rien ne transparaît sur son visage. Il voulait nous voir pour « faire le point ».
Ça nous l’entendrons tant de fois : « faire le point »… sans trop savoir ce que ça voulait dire en seconde intention.
Mais des points il faudra en soulever, des poings il faudra en montrer. »

Consultez un autre ouvrage participant

Voici une sélection aléatoire parmi les romans participants au PAI 2024 :

Retour en haut