Mille jours sauvages de Cathie Borie – Chroniques

4ème de couverture : 

Une île en Méditerranée, 2023. Il règne un froid polaire. Camille, jeune insulaire, et Jack, un homme venu du continent, sont conduits à partager une maison isolée dans des conditions de vie précaires. Leur cohabitation les amène à se raconter, chacun dévoile à l’autre ce qu’il a vécu depuis le « Grand Évènement ». Alors qu’ils essaient de se reconstruire et de bâtir ensemble un avenir dans ce monde chamboulé, leur passé récent vient se télescoper avec le besoin qu’ils semblent avoir l’un de l’autre. Comment leurs fantômes vont-ils bouleverser le présent plus qu’il ne l’est déjà ?

Auteur : Cathie Borie – Editeur : Éditions de la Rémanence – 150 pages – Genre : Anticipation

Avis membres du jury :

J’en ai lu des romans d’anticipation se déroulant avec un cataclysme en toile de fond. J’ai également vu bon nombre de films exploitant cette trame. Mais celui-ci est marquant par les fêlures de ses personnages, par la fulgurance de leurs aventures.
Sandrine de la page Facebook : Un café, un bon livre

Avec ce genre d’histoire d’anticipation, on ne peut pas faire autrement que de se placer dans les faits et à transposer notre monde dans celui du roman. Et alors de voir tout ce qui pourrait nous arriver, et à se demander comment on réagirait, comment on ferait pour vivre…c’est un roman qui fait réfléchir sur nous-mêmes, sur notre Terre, sur notre façon de vivre et de la détruire.
Marie Nel du blog : Marie-Nel lit

Cathy Borie excelle ici dans la narration superbe d’un monde où les hommes n’ont presque plus leur place. Oui, il y a de la beauté dans l’anxiété lancinante de ce binôme qui ne s’est pas choisi, dans ces gestes obligés de se réinventer, dans cette perte d’illusions et cette impossibilité de se projeter. La peinture de ce nouveau monde, dont la rudesse n’est que le reflet de tous les excès qui l’ont précédé, est alors aussi implacable qu’envoutante.
Laurent du blog : Au fil de Lau

Un auteur peut nous conter la plus belle des histoires, ce qui la fait réellement vivre, ce sont ses personnages.
Karine de la page Facebook : Karine Harry Bouquinent

Cathy Borie dépeint parfaitement le tableau de ce « monde d’après » qui en devient presque palpable : le lecteur a l’impression, lui aussi, d’en faire partie. Les pages se tournent rapidement ; l’envie de savoir si l’espoir est vain ou légitime est bien là…
Claire du blog : Claire Stories 1, 2, 3 !

Partager :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.