Printemps de funérailles d’Alexandre-Fritz Karol – Chroniques

4ème de couverture : 

Vingt ans.

Vingt ans que s’éternise la guerre entre la Ligue de Skarland et l’Empire anscaride. Mais les arcano-technologues, les sorciers hérétiques à la botte de l’empereur Hagen, ont mis au point de nouvelles armes qui ne tarderont pas à écourter le conflit : les dragonnefs, vaisseaux volants capables de rayer une ville de la carte en quelques heures.

Vingt ans aussi que Luther Falkenn court après les criminels. Comme policier, d’abord, et maintenant comme chasseur de primes. Mandaté par un richissime banquier nain pour mettre la main sur des documents volés particulièrement compromettants, il se rend à Solmost, où la Ligue fait face à une pression grandissante : soutenues par les dragonnefs, les armées de l’empereur approchent de la cité. Pas de quoi faciliter la tâche de Falkenn et de son acolyte Boniface, félin aux pouvoirs mystérieux, à la langue bien pendue et au caractère de cochon.

D’autant que dans la folle course aux armements qui les oppose à l’empereur, les dirigeants de la Ligue s’apprêtent à commettre l’irréparable en libérant un pouvoir oublié. Et Falkenn, qui croyait traquer un vulgaire voleur, va devoir affronter un adversaire d’un tout autre calibre, revenu tout droit de l’au-delà.

Auteur : Alexandre-Fritz Karol – Editeur : Crin de chimère – 539 pages – Genre : Fantasy

Avis membres du jury :

La plume est fluide, parfois acérée car teintée d’un certain réalisme, j’ai vraiment apprécié les touches d’ironie et d’humour sarcastique au milieu des passages plus noirs.
Elebora du blog : Les Sentiers d’Elebora

L’univers créé par l’auteur est hyper riche et assez complexe. L’univers est hyper bien travaillé que ce soit en géopolitique, religion, magie, technologie… Au tout début, j’ai eu un peu de mal à ne pas m’y perdre, mais au fil des pages, j’ai complétement été happé par l’histoire et l’univers.
Nancy du blog : Les livres de Nancy

Ce roman nous fait un peu penser à la saga le Sorceleur, avec son univers empli de créatures, ses complots politiques, ses luttes de pouvoir, ses castes et son héros charismatique. Printemps de Funérailles serait d’ailleurs sans doute super en jeu vidéo !
Mélodie et Marine du blog : Les clonettes

Typiquement le genre de livres qu’on ne lâche pas une fois commencé ! Le world building est riche de créatures plus fantastiques les unes que les autres ! J’ai énormément apprécié que le bestiaire soit aussi dense ! Les personnages imaginés par l’auteur sont réellement le point fort de l’histoire.
Anaëlle de la page Instagram : @parenthese_litteraire

Partager :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.