La mémoire dans le sang de Marie Compagne – Chroniques

4ème de couverture : 

Lille. Église Saint-Maurice.

Derrière le rideau rouge du confessionnal, une femme nue, agenouillée, le front posé sur ses mains jointes. Morte. Le corps est d’une pâleur spectrale. Au creux du cou, deux incisions évoquent le baiser d’un vampire… Et dans la croix en bois qui pend sur sa poitrine, des vers d’un autre temps. « Dans ton sang, ma chérie, je bois l’éternité… »

Un étrange tableau pour une intrigue addictive.

Auteur : Marie Compagne – Editeur : Taurnada – 299 pages – Genre : Policier à suspense

Avis membres du jury :

Ce que j’ai particulièrement apprécié lors de cette lecture, c’est la richesse des personnages. Aucun d’eux n’est lisse.
Karine de la page Facebook : Karine Harry Bouquinent

les personnages sont bien développés et que l’écriture est fluide, le sujet des vampires très présent et le cas d’Elvire particulièrement intriguant, ce qui peut donc suffire à en faire une bonne lecture !
Nathalie du blog : Mes Lectures du Dimanche

C’est une totale, et agréable découverte, pour moi. Je ne connaissais pas l’auteure, ni son style. Et quel style !
Jessiica de la page Instagram : @Lesetageres_dejessica

J’ai aimé l’alternance entre l’histoire d’Elvire et l’enquête. L’intrigue est vraiment intéressante et la thématique du vampirisme est super bien revisité avec quelques références littéraires et cinématographiques.
Nancy du blog : Les livres de Nancy

En voilà un roman original ! Une véritable plongée dans les tourments de l’âme humaine. Comment le meurtrier en est-il arrivé là ?
Naaima de la page Instagram : @une_grande_lectriceee

Une fois que je l’ai eu dans les mains, je n’ai plus pu m’arrêter de lire tant la plume est addictive et foisonnante de références filmographiques et bibliographiques que je me suis empressée de rajouter à ma booklist.
Anaëlle de la page Instagram : @parenthese_litteraire

Partager :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.