Interview : Laura Black

Laura Black est l’auteur du roman La citadelle des monstres : Le pacte d’Hécate, concourant dans la catégorie Romance.

Auteur de plusieurs ouvrages, parlez-nous un peu de votre univers :

J’aime bien diversifier les univers (historique, fantastique, contemporain), le point commun de tous mes textes étant la romance.

Un autre élément que l’on retrouve dans mes romans, ce sont des personnages qui ont été écorchés par la vie ou les circonstances. J’aime assez travailler la psychologie qui se rattache à ces parcours de vie parfois compliqués.

La Romance est votre genre de prédilection, pourquoi ce choix ?

L’amour est l’un des fondements de la vie que ce soit aux travers des relations amoureuses, mais aussi des liens familiaux et amicaux. Dans un monde où l’obscur peut parfois prendre une place conséquente, je reste fidèle à des histoires avec « happy end » justement comme un contrepied.

Mais j’avoue que le thriller est aussi un genre que j’affectionne particulièrement, même si j’y consacre moins de temps depuis quelques années. Du coup, je me rabats sur des romances à suspens pour marier mes deux genres de prédilection. 

Vos personnages sont dotés, chacun d’un tempérament fort. Comment se sont-ils imposés à vous ? Certains sont-ils des références personnelles ? Des connaissances ?

Quelques-uns de mes personnages possèdent des traits de caractère de personne que je connais, mais c’est très rare.
J’aime bien par contre avoir une représentation physique et je fouille pendant des jours pour trouver le profil qui m’aidera à affiner la description physique ou me servira de base.

Pour l’aspect plus psychologique et caractère, quand je commence à travailler sur la trame d’un de mes romans, je brosse un portrait caricatural de mes personnages. Puis je les laisse s’imposer à moi en douceur. J’ai tendance à dire que ce sont eux qui me dirigent plutôt que l’inverse 😉

D’ailleurs, il m’est arrivé de devoir changer ma trame parce que je coinçais et que je me suis rendue compte que ce que j’avais prévu ne collait pas avec le personnage concerné. 

Votre livre concourt dans la catégorie Romance, qu’attendiez-vous de ce prix lorsque vous avez décidé de soumettre votre candidature ?

Je n’attendais rien de précis, mais j’avais envie de me confronter à ce parcours. En fait, j’ai concouru parce que j’ai suivi l’année dernière la 1ère session et que j’ai trouvé sympa, d’une part, un prix qui s’attache aux jeunes auteurs.

D’autre part, il est apparu que malgré le boulot énorme que ça a demandé aux organisateurs, ce 1er opus a clairement convaincu par sa qualité et son sérieux. C’est une vraie chance/opportunité pour les jeunes auteurs.

Pensiez-vous être sélectionnée ? Qu’avez-vous ressenti à cette annonce ?

J’ai voulu tenter ma chance sans arrières pensées ni espoir particulier parce que le nombre de candidats nous met tout de suite dans une posture d’humilité. Et , évidemment, j’ai sauté sur place quand j’ai reçu le mail de qualification.

Quelles sont vos références en matière de lecture ? Avez-vous des auteurs à recommander à nos lecteurs ?

Je lis beaucoup et de tout (sauf les romans autobiographiques), autant des auteurs récents que (beaucoup) plus anciens. Dans ceux que j’affectionne, je vais citer des auteurs actuels : Nalini Singh (sa série psy changeling est pour moi une tuerie), Elisabeth Georges (fan inconditionnelle de Lynley), Patricia Briggs, J K Rowling,… 

Actuellement êtes-vous en train d’écrire un nouveau livre ? Dites-nous en plus sur la suite que vous envisagez en tant qu’auteur ?

Mon carnet d’idées me mènera jusqu’à l’âge de la retraite 😉 Comme j’ai commencé à gribouiller des cahiers vers 7/8 ans, je dirai que la question de continuer d’écrire n’en est pas une pour moi. Ça fait partie de ma façon de fonctionner donc je vais probablement continuer pendant longtemps. 

Je suis actuellement sur le 3ème et dernier tome de la citadelle des monstres (l’amulette d’Arthémis) et, parce que je me suis consacrée à la romance à suspens dernièrement, j’ai ensuite envie de revenir à une série fantastique. L’idée de départ est déjà prête, me reste à peaufiner l’ensemble pour m’atteler à l’écriture.

Enfin, finissons ensemble façon portrait chinois :

Si vous étiez un élément (eau, air, feu, vent), vous seriez ? Terre (il n’est pas dans la liste, mais c’est celui qui me caractérise le mieux)
Si vous étiez un animal , vous seriez ? Dauphin
Si vous étiez une saison, vous seriez ? Printemps

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. Doublet delphine

    Plein de sagesse . Une auteure geniale . J ai aimé les questions et ses reponses super
    Continue comme cela
    Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :