Catégorie Romance : Contre vents et marées de Audrey Martinez – Chronique

Marie-Nel litJack a une vie familiale chaotique. Sa mère, Cécile, est en dépression depuis un an. Le jeune homme se débat pour survivre, malgré la violence, l’alcool et la solitude.
Jusqu’au jour où il rencontre la sublime et douce Marta. Le destin a décidé de lui donner une chance de s’extirper de ce quotidien destructeur. Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille et les épreuves vont se succéder au point de compromettre leur avenir.
Parviendront-ils à s’aimer contre vents et marées ?

  • Auteur : Audrey Martinez
  • Auto-Edition
  • Nombre de pages : 350 pages
  • Genre : romance contemporaine

Ce qu’en ont pensé les chroniqueurs :

L’histoire n’est pas vraiment mise en scène. Pas de descriptions, pas d’ambiance, pas de contexte… les passages narratifs ressemblent à des résumés de ce qui est censé se produire plutôt qu’au récit d’un moment de vie. Quant aux dialogues, ils sont constitués d’un assemblage de répliques, souvent peu naturelles, et elles aussi sans contexte. Quelques indications éparses donnent une vague idée de mouvement ou de ton de voix, mais c’est rare. Le reste du temps, il faut faire avec la réplique brute, sans aucune idée du ton employé, aucune indication de langage corporel, d’expression de visage ou d’émotion suscitée par les échanges. Pour l’un des dialogues, il m’a fallu cinq échanges avant de savoir qui parlait avec qui. Pour un autre, j’ai dû attendre la fin de sa scène pour savoir si la cousine était présente en personne ou au téléphone.

Louve

A chaque début de chapitre, on a une date. Seulement, parfois, j’ai trouvé que les dates étaient un peu incohérentes avec la vie réelle (malheureusement je ne peux pas détailler davantage sous peine de spoiler…). Je peux juste dire que parfois, je perdais la chronologie des événements et me demandais combien d’heures durait une journée pour ces personnages…

Cependant, il y a un point positif avec ce roman : la plume d’Audrey Martinez se laisse lire sans difficulté. Ainsi, Contre vents et marées se lit très rapidement. Petite nuance pour les dialogues qui parfois manquent d’authenticité, de réalisme. Néanmoins, le fait d’avoir plusieurs points de vue rend la lecture plus agréable.

Des plumes et des livres

Dans ce roman, on traite de nombreux sujets comme l’alcoolisme, dépression, deuil… Des choses qui ne sont pas forcément hyper joyeuses mais qui sont intéressantes à développer. Ici, l’accumulation des problèmes ne m’a pas permis d’y croire plus que cela et forcément… Je n’ai rien ressenti d’intense en lisant ce roman.

Pour en revenir à cette sensation de déjà vu, si vous avez vu (et revu comme moi) la série Les frères Scott (VO : One Tree Hill), vous ne pourrez pas passer à côté des similitudes : une mère dépressive qui laisse son enfant partir, une mère qui n’aime pas sa fille et qui ne pense qu’à sa carrière, des péripéties dont je ne peux vous parler sans vous dévoiler l’intrigue qui sont arrivées aux personnages de la série même la confection des brookies… S’il n’y avait eu que des comportements similaires, des petites touches comme les brookies, (parce que ça existe, c’est même bon) je n’aurais pas relevé. Cependant, j’ai repéré au moins 7 similitudes, c’est pour cela que je ne pense pas pouvoir parler de coïncidence mais plutôt d’inspiration. Cela ne m’a pas gêné plus que cela mais j’avoue qu’un sentiment d’incompréhension s’est emparé de moi.

Satine’s book

Certains déséquilibres sont à noter dans le récit, notamment au niveau des journées qui semblent parfois interminables ainsi qu’au niveau des dialogues parfois difficiles à suivre. Parfois, on ne sait plus qui parle, et certains tirets concernent des commentaires et non le dialogue entre les personnages.

Pour autant, malgré ce sentiment mitigé, j’ai passé un bon moment de lecture. Les personnages principaux sont attachants et même si leur vie est particulièrement tumultueuse, l’auteure a souhaité montrer que certaines rencontres peuvent faire basculer une vie et cela quel que soit l’âge.

Livresquement votre

Durant cette lecture, j’ai retrouvé la plume agréable d’Audrey Martinez : un style fluide, direct, qui décrit des gens vrais, sans fioriture. J’ai cependant remarqué quelques erreurs, sûrement dû au fait qu’il s’agissait là de son second roman : à plusieurs reprises, on se demande qui parle, il manque quelque fois un peu de visuel pour mieux se représenter les scènes. La plume n’est pas déplaisante et se lit facilement, mais l’histoire contient un peu trop de situations complexes desquelles les héros se sortent facilement, ce qui ne permet pas une véritable empathie envers eux.

Aurore Universe

Toutefois, même si l’œuvre traite de sujets graves, c’est avant tout une jolie histoire d’amour. Peut-être que la jeunesse des concernés explique ce sentiment d’urgence d’aimer. Ou, peut-être, que l’amour peut frapper à tout âge. En tous cas, l’histoire de Jack et Marta se révèle petit à petit dans la tendresse et la confiance. Même si la passion les anime, on sent que leur attachement ne se limite pas au désir. Et ça aussi, je trouve que c’est appréciable dans une romance.

Nualive

Audrey Martinez parle, à travers tout ce petit monde, de sujets importants et graves que l’on peut rencontrer chaque jour dans notre société : l’amour bien sûr, la confiance, les relations parents-enfants, le manque d’amour, la maternité, l’alcoolisme, la violence… tous des thèmes qui nous touchent de près ou de loin. J’avoue avoir été touchée par l’histoire de ces deux jeunes gens. Elle m’a rappelée des souvenirs lointains, encore présents à ma mémoire et parfois à vifs. Une lecture, donc, intense en émotions. Je me suis, en plus, retrouvée plongée au début des années 90, avec son lot d’images personnelles, de musiques…Un bon petit retour en arrière… J’ai pu apprécier une nouvelle fois le style fluide et la belle plume de Audrey Martinez, elle est bouleversante émotionnellement. J’ai donc passé un moment agréable, somme toute, avec Martha et Jack.

Marie Nel lit

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :