Catégorie Imaginaire, Sorceraid : Le fantôme de Waterlow -Les chroniques

Nora est une jeune diplômée, blogueuse mode à ses heures, qui vit à Londres et cherche du travail ! Lorsqu’elle découvre cette alléchante offre d’emploi sur Internet, elle ne se pose pas de question : elle fonce… Droit dans un bus ! Accident dont elle ressort sans une égratignure.
Cet exploit lui vaut d’être embauchée chez Sorceraid, société de conseil en solutions magiques. Nora passe donc ses journées à fournir à des sorciers décadents (ayant utilisé l’intégralité de leurs ressources en magie) les solutions aux problèmes existentiels de leur quotidien, tels que la résurrection d’Elvis Presley pour un anniversaire ou la traque d’un fantôme inopportun.
Bienvenue chez Sorceraid !

 

Auteur : Léna Lucily

Editeur : Autoédition

Nombre de pages : 148

Genre : Fantasy

1er tome

Ce qu’en ont pensé nos chroniqueurs

Cliquez sur les liens des blogs pour découvrir l’intégralité des chroniques

Dés le départ, l’auteur me séduit par une plume d’une extrême fluidité. Elle a aussi pris le pari assez risqué de nous offrir très peu de contenu. En effet, l’histoire ne fait qu’une centaine de pages!
Mais ça fonctionne à merveille!
Je n’ai absolument pas ressenti ce sentiment familier de « va-vite » que je retrouve aisément dans de si courts romans. J’ai, au contraire, l’impression que l’auteur prend bien le temps de nous situer et nous familiariser avec son petit monde.

Et quel monde! J’ai trouvé le concept de « business magique » très original.
Nous sommes plongés dans le nouveau quotidien de Nora (ou Nova pour les clients) et j’ai adoré découvrir en quoi consistait son travail. Entre demandes farfelues et véritables aventures qui la mène à risquer sa vie, c’était parfaitement maîtrisé!
La magie est carrément omniprésente mais l’auteur ne nous en dévoile pas de trop non plus. Après tout, Nora est novice dans cet univers et il semble logique qu’elle apprenne au fur et à mesure. Ainsi, nous-mêmes, lecteurs, suivons son évolution et la suivrons encore volontiers au fil des tomes.

Emma, My Dear Ema

L’histoire est un très bon mélange de fantastique que l’on découvre grâce à Sorceraid et ses clients et de monde réel puisque Nora est une héroïne bien ancrée dans son siècle : téléphone portable, blog,.. J’ai particulièrement aimé la finesse dont fait preuve l’auteure pour mélanger ces deux mondes, faire qu’ils cohabitent de façon crédible. Elle est bien construite, sans temps mort, j’ai même trouvé qu’elle était trop courte tant j’ai pris plaisir à la lire. Entre l’arrivée de Nora à son nouveau poste et les aventures qui en découlent, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Car, bien sur, comme l’indique le titre il y a une histoire de fantôme.. (…)  Léna Lucily écrit de façon très légère, actuelle et ça donne un récit fluide et qui se lit très bien. Elle a choisit d’écrire cette série en épisodes, et j’avoue être de plus en plus fan de ce format. C’est plutôt court (et parfois frustrant), rapide à lire mais de cette façon on retrouve plus souvent des héros que l’on apprécie. J’ai tout spécialement aimé la façon dont SMS et mails étaient intégrés au récit. Ca apporte un petit côté moderne très sympa..

Emma, Et tu lis encore Emma

Ce premier épisode, ce premier roman court nous insère doucement dans l’univers. On rencontre les principaux acteurs de la série : les collègues de Nora. Et puis, on comprend l’immensité de cet univers, et tous les événements qui vont pouvoir s’y dérouler. Ce premier épisode a également vocation à donner le ton. Humoristique avec quelques touches horrifiques légères, l’aspect fantastique fait d’ores et déjà partie intégrante de l’histoire. L’humour est amené par petite touche, rendu grâce à cette façon de tout prendre au sérieux, alors même que nous ressentons toute la folie de certains événements, leur absurdité. C’est vraiment ce que j’ai le plus adoré : ce sérieux qui entraîne finalement un côté humoristique non négligeable. Un premier épisode haletant, qui ne laisse aucun répit aux lecteurs. Que ce soit les scènes à l’intérieur des locaux qui transpirent d’humour et celles à l’extérieur, pleines d’actions et rebondissements, on ne s’ennuie pas un seul instant !

Amélia, Les histoires d’Amélia et la culture geek

Le roman est court, mais ne donne pas le sentiment que l’auteure a bâclé son histoire. Bien au contraire, elle a réussi en peu de pages à donner les informations nécessaires pour que l’on se préfigure parfaitement l’environnement dans lequel évolue Nora. N’attendez donc pas de longues descriptions ou des passages contemplatifs, mais plutôt un récit mené tambour battant. Le livre se lit donc très vite d’autant qu’il possède le même côté entraînant et addictif que des séries comme L’accro du shopping de Sophie Kinsella. C’est donc le genre de récit parfait pour passer un petit moment de lecture agréable sans prise de tête, et pour décompresser, par exemple, d’une journée difficile ou chargée. À la manière d’un roman feel good, l’humour distillé tout au long du récit vous apportera, en outre, un certain réconfort, et l’envie irrépressible de suivre les péripéties de Nora, une fille ordinaire aux capacités extraordinaires. Il faut dire que cette héroïne est un peu la bonne copine que l’on aimerait tous avoir dans son entourage pour sa gentillesse et la dose de « dinguerie » qui rend sa vie si palpitante.

Audrey, Light & Smell

Avec une plume fraîche, drôle et légère, l’auteur nous parachute dans son univers magique, d’une manière tellement naturelle, que rien ne surprend. La construction narrative est de très belle qualité, emmenée par une plume fluide et addictive que l’on se surprend à lire avec frénésie.

Je salue le travail d’écriture de l’auteur, car je n’ai décelé aucune coquille, pas de répétitions superflues… Un excellent boulot ! (…)

150 pages de plaisir, sans temps mort, ni longueurs superflues, le tout est savamment dosé avec une construction qui maintient le suspense jusqu’à la toute fin, tout en amorçant la suite…

Julie, Ju Lit les Mots

Je trouve d’ailleurs que Léna Lucily a su intégrer les éléments magiques de manière très pertinente. Tout parait venir naturellement pour Nora et du coup la lecture n’est pas perturbée par ces éléments surnaturels. Leur découverte se fait petit à petit, de manière naturelle au cours du récit sans le ralentir ni que le lecteur croule sous les détails.

J’ai trouvé l’histoire traitée dans ce premier acte captivante, bien ficelée et elle apporte pas mal d’explication sur la présence de Nora chez Sorceraid.

J’ai aussi apprécié l’approche originale de la magie par un côté mercantile. C’est bien mené et je pense que ça peut donner à lieu à d’autres situations tout aussi intéressantes pour la suite.

Ivalena, Nualiv

Je crois que ce qui fait la grande force de cette oeuvre, c’est que son aspect fantasy est très bien ancré dans notre monde réel sans pour autant tomber dans les clichés habituels ou surfer sur la vague des réussites littéraires et/ou cinématographiques de ces dernières années ! Le monde du business magique ressemble d’ailleurs beaucoup à notre univers de travail tel que nous le connaissons et le vivons au quotidien, avec ses objectifs à atteindre, ses chefs tyranniques et sans états d’âme, ses clients-rois, ses collègues plus ou moins sympas et il en résulte une satire assez fine et drôle.

Le côté sérieux est habilement mêlé à un aspect farfelu, l’humour côtoie le suspense de manière très bien dosée et je me suis laissé embarquer dans ce récit avec une facilité déconcertante. De même j’ai été surprise par l’histoire elle-même et par les aventures de Nora, personnage attachant et drôle, bien loin de l’archétype de l’héroïne classique.

La plume est vive, légère, fraîche, enlevée et le propos fort inventif et coloré. De plus, aucune coquille n’est à déplorer et cela est suffisamment rare pour mériter d’être précisé.

Sophie, Beltane (lit en) Secret

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :