Catégorie Réalisme : Flower of Scotland – Les chroniques

A l’aube de fêter ses sept cents ans, la Fondation Wallace, créée en l’honneur de William Wallace, est menacée de tomber entre les mains de la mafia irlandaise.
Seule l’héritière légitime du Clan Wallace peut encore préserver son existence et ainsi lui permettre de continuer à œuvrer pour la Liberté à travers le monde.
Leena Normand voit sa vie basculer lorsqu’elle découvre qu’elle est cette héritière.
Commence alors pour elle une quête improbable et périlleuse qui la conduira sur les traces de son valeureux ancêtre, à travers l’Ecosse et son Histoire.
Pour sauver la Fondation et découvrir ses racines, il lui faudra affronter ses ennemis et surmonter bien des épreuves. Elle trouvera en chemin une aide inattendue, celle de… Sir William « Braveheart » Wallace.

  • Auteur : Sophie Damge
  • Editeur : Auto-édition
  • Nombre de pages : 240 pages
  • Genre : littérature historique

Ce qu’en ont pensé nos chroniqueurs :

C’est une livre qu’on ne pose pas. Je devais lire ce livre un peu plus tard, car je souhaitais alterner un livre pour le Prix et 2 autres. Mais je me rappelais qu’il m’avait bien plu, j’ai donc décidé de relire les 10 premières pages, pour me remettre dans l’ambiance. J’ai donc lu la moitié du livre d’un coup ! Le rythme est soutenu, mais n’est pas trop rapide. On a à peine le temps de souffler, qu’il se passe de nouveau quelque chose !
Les personnages sont bien décrits, et on s’y attache vite. J’ai l’impression de connaître Leena, Tom et Sean depuis longtemps. C’est beau de voir l’amitié infaillible de Leena et Tom, l’amour naissant avec Sean, mais aussi la prise de conscience de Leena de son rôle et de son identité.
Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre, et je ne vais pas tarder à lire la suite !

Faby de Beltane (lit en) secret.

Ce premier tome est tout bonnement génial ! J’ai adoré ma lecture, vraiment. Je ne peux absolument pas vous dire si j’ai eu mon gagnant du prix sous les yeux mais il va se placer très haut dans le classement, j’en suis certaine.
Je ne connaissais pas la plume de Sophie Damge. J’ai pris plaisir à découvrir ses mots, ses tournures de phrase et son intrigue très originale. J’ai adoré la conversation à travers le rêve de Leena, la découverte de ses origines. Les rencontres qu’elle fait au fil des pages. Bref, l’auteure a tout réuni pour que l’on passe un excellent moment de lecture.

Satine’s Books.

En terre Ecossaise oui, mais pas seulement, car l’Histoire y a aussi une place prépondérante. Je dois tout d’abord vous avouer que mes connaissances sur William « Braveheart » Wallace se résumaient à Mel Gibson… Enfin j’entends par là le film « Braveheart » dans lequel il était incarné par Mel Gibson… Parce qu’on ne refuse pas de regarder un film avec Mel Gibson, quoi… Plaît-il ? Je m’égare ? Ah oui, pardon… Je disais donc que de l’Histoire Ecossaise je ne savais pas grand chose et ce roman nous en offre un bel aperçu, sans pour autant nous asséner un ennuyeux cours d’Histoire, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Des livres et moi.

Je suis loin d’être férue d’histoire, mais l’Écosse m’a toujours attirée. Certes, j’avais entendu parler de « Braveheart », mais à part quelques flashs de Mel Gibson dans ce rôle, j’étais bien incapable d’approfondir le sujet. Eh bien, grâce à l’auteur, au fil des pages, j’en ai appris nettement plus !
Leena est une jeune femme dynamique, altruiste, d’ailleurs elle suit des études en fac de médecine, mais tout cela va être mis en suspens, lorsqu’elle découvre ses origines.
Aucun répit dans ce livre, des personnages attachants, des rencontres, des épreuves… l’héroïne ne reculera devant rien pour cette quête !
Je vous laisse embarquer à ses côtés, et nul doute que vous aurez envie de vous procurer également le tome 2.

Le Phare littéraire.

Le fait que le roman soit classé en réalisme a perturbé ma lecture et me donne du fil à retordre dans l’écriture de ma chronique… et d’une certaine manière dans ma perception du roman.
Alors oui le réalisme y est avec la mort de William Wallace, la description des attentats de Londres ou encore la peinture des paysages. Mais la présence du fantôme et le fond même de l’histoire qui est une quête … et pas seulement celle de son identité, me font plus penser à du fantastique.
Enfin tout ce baratin pour vous dire que c’est un bon roman, bien écrit avec des personnages bien travaillés mais dont la classification ne me convient pas, même si je n’ai pas de solution 😛

Lectures Familiales.

A propos de l'auteur

Lectrice avide de découvertes, Amélia a à cœur d'aider les "petits" auteurs à se faire connaître, à travers son blog Culture Geek et Cie, mais aussi dorénavant à travers ce prix.

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :